Les collègiens du Bas-Chablais en SIBERIE

logo CBC2Une éducation à la citoyenneté mondiale au collège du Bas Chablais.

 

Du Géoparc du Chablais au Géoparc du Baïkal, un échange scolaire franco-russe pour un partage d’expériences et une belle ouverture culturelle

L’éducation à la citoyenneté mondiale s’est concrétisée pour 12 élèves du collège du club UNESCO du BAS CHABLAIS par un voyage en Russie.

Cette éducation répond à l’Objectif de Développement Durable 4 adopté par 193 États membres de l’ONU pour l’horizon 2030. Il s’agit de faire en sorte que les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable ; notamment par l’éducation en faveur du développement et de modes de vie durables, de la citoyenneté mondiale, de l’appréciation de la diversité culturelle.

Partis le 20 avril 2018 de Genève, les élèves ont découvert Moscou, particulièrement le Kremlin et la place Rouge avec un guide.

Arrivés le 21 avril à Irkoutsk en Sibérie ils ont été accueillis par les familles Irkoutiennes. Au programme, immersion dans le milieu scolaire, rencontre avec d’autres écoles associées au réseau de l’UNESCO, conférences internationales sur des problématiques de développement durable et sur la démarche de mise en place d’un Géoparc. La problématique abordée avec les jeunes français et russes : comment concilier la valorisation d’un site géologique remarquable et sa préservation, alors que sa labellisation Unesco provoque un afflux touristique important ?

 

Cette semaine a été enrichie entre autres par la découverte du lac Baïkal, déjà inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, et de ses caractéristiques avec la visite du musée de limnologie (science des lacs) de Lystvianka.

Lac Baikal 2018

Français et russes devant le Baïkal

 

De retour en France, le 4 mai 2018 au Colloque des Dialogues Européens franco-russe d’Evian organisé par l’association Eurcasia (elle-même labellisée Unesco depuis peu), les collégiens se sont faits les portes paroles du travail mené dans le collège avec le Geoparc, ainsi que celui des 17 écoles russes engagées dans un projet de mini-géoparcs théoriques créés et proposés par des élèves eux-mêmes. En effet, la région d’Irkoutsk envisage de mettre en place un Géoparc avec l’appui et l’expérience du Géoparc du Chablais. Le colloque avait pour objectif ce transfert d’expériences et des personnalités politiques et scientifiques d’Irkoutsk avaient fait le déplacement dans l’autre sens. Si bien que notre élève Amandine avait ainsi conclu notre propos :

“Merci aux personnes russes d’être venues jusqu’à nous, parce que maintenant je sais que c’est un long et difficile voyage. Merci de ne pas avoir pris peur, d’être venus quand même. Je veux aussi remercier même s’ils ne sont pas présents nos correspondants russes qui nous ont si bien reçus, que la Russie n’est pas ce que l’on croit, le voyage a été vraiment merveilleux”.

En effet là-bas à deux reprises des officielles (présidente régionale du réseau des écoles Unesco et l’attachée de la ministre de l’éducation) nous ont remerciés ainsi que les familles d’être venus et d’avoir gardé confiance malgré un contexte géopolitique et diplomatique pour le moins peu engageant !

Enfin, en juin 2018, l’échange avec les correspondants irlandais sera lui aussi axé sur la découverte de notre patrimoine local avec des guides du Geoparc (sites de Nernier et Montriond).                                     Les élèves et professeurs du collège du Bas-Chablais

 *Nous profitons de cette tribune dans le bulletin municipal pour remercier de leur soutien financier ou logistique : les communes de Douvaine et de Chens-sur-Léman, l’association Eurcasia qui a obtenu une subvention du consul de Lausanne, le SIAC et le Geopark, Thonon Agglo et le Conseil départemental, toutes les personnes ayant contribué lors des actions de collectes de fond (tombola, ventes de chocolats, gâteaux).

Présentation projet Irkouks 2018

La présentation du travail avec le Géoparc au collège par les élèves du club Unesco eux-mêmes le 4 mai à Evian-les-Bains