Futur Lycée à Douvaine

LycéeLa commune de Douvaine valide le choix d’implantation du 3ème lycée du Chablais.
Lundi 11 octobre 2021, le conseil municipal de Douvaine a approuvé, à l’unanimité, la proposition de Thonon Agglomération d’accueillir le futur établissement sur la commune.
Cette nouvelle orientation fait suite à la décision du conseil municipal de Bons‐en‐Chablais, en janvier dernier, de renoncer au projet d’implantation initial.
En appui avec la Région Auvergne Rhône‐Alpes, une analyse multicritère a été conduite ces derniers mois par l’agglomération pour déterminer l’emplacement le plus adapté à l’accueil du futur établissement, sur la base des propositions formulées par la commune. En concertation avec l’équipe municipale de Douvaine, c’est le tènement situé dans le secteur du Maisse qui a été retenu, du fait notamment de sa proximité avec les équipements déjà en place (infrastructures sportives, transports, etc.) et la future piscine intercommunale. Ce choix d’emplacement va à présent être officiellement soumis à la Région Auvergne Rhône‐Alpes, afin qu’elle puisse se prononcer définitivement.
 
Un projet multi‐partenarial.
Au regard du caractère péri‐urbain de la commune de Douvaine, il est attendu de l’ensemble des parties une attention particulière à la coordination des maîtrises d’ouvrage des différents projets et aménagements liés à l’accueil de cet établissement (aménagements urbains, mobilité, infrastructures sportives ou encore enseignement).
Cette réalisation sera en effet le fruit d’une collaboration active entre la Région Auvergne Rhône‐Alpes, le Département de la Haute‐Savoie, le Rectorat de l’Académie de Grenoble, la commune de Douvaine et Thonon Agglomération.
La Région Auvergne Rhône‐Alpes, maître d’ouvrage de la construction, portera l’étude de programmation, la conception technique et architecturale du projet, et le financement de la construction (pour mémoire le coût du projet sur Bons‐en‐Chablais avait été estimé à 65 M€ TTC). Pour l’heure Thonon Agglomération se chargerait de l’acquisition du foncier ‐ en lien avec l’Etablissement Public Foncier de Haute‐Savoie ‐, des infrastructures sportives et des aménagements liés au fonctionnement des transports scolaires.
 
Un enjeu fort : préserver l’enseignement secondaire de second cycle et intégrer de nouvelles formations qualifiantes dans l’agglomération.
En septembre 2017, le conseil régional avait adopté un Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) pour les lycées de la Région Auvergne Rhône‐Alpes pour la période 2016‐2021. Dans ce cadre il avait été acté la construction d’un lycée supplémentaire en Haute‐Savoie, l’un des départements les plus soumis à l’accroissement démographique. Les bassins d’Annemasse et de Thonon sont particulièrement concernés par ce dynamisme, avec une forte hausse du nombre de jeunes de 15 à 19 ans : 16 000 en 2007, 17 500 en 2016, et potentiellement 22 000 d’ici 2025‐2030. Dans ce contexte, les lycées actuels ont largement atteint leurs capacités d’accueil. La construction rapide d’un nouveau lycée s’impose dans l’agglomération pour maintenir un accès de proximité aux élèves du territoire et leur offrir des conditions d’accueil et d’enseignement favorables.
 
1 700 élèves : 
Ce serait la capacité d’accueil de ce nouveau lycée. Il proposera à la fois des filières préparant au bac général, technologique (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable – STI2D) et professionnel. Il comprendra 12 divisions de seconde générale menant au bac général ou au bac STI2D, 2 CAP, 5 Bac Pro et 2 BTS proposant chacun deux spécialités dans la maintenance et l’esthétique‐cosmétique. Il sera doté de toutes les fonctions habituelles d’un lycée (externat, demipension,…) et disposera d’un internat.